Travaux en cours

Toutes les actualités relatives aux travaux sur la ville

Travaux

Publié le vendredi 28 juillet 2017

Voirie

TRAVAUX D’ENROBES

Dans le cadre du programme annuel de réfection de la voirie, de nombreux travaux d’enrobés ont été réalisés au printemps. Les secteurs concernés étaient : le rond point Boulevard Barbot, le parking situé devant la gare, avenue du Général de Gaulle, rue de Châteaugiron, rue Maurice Ravel et rue Claude Debussy (sur le bas côté).
Une réfection a également eu lieu sur la voie de la Haute Roche.
Cette réfection ne s’inscrivait pas dans le programme de réfection, mais constituait un test mené par la société COLAS, à son initiative.
Il s’agissait de tester un nouvel enrobé spécifique très fin : 2 à 3 cm d’épaisseur, contre 5 à 6 cm pour un enrobé « classique ».

De nouveaux stationnements vélos

Des nouveaux arceaux vélo ont été installés début juillet. Certains sont venus remplacer les anciens qui n’étaient pas conformes, c’est le cas devant la mairie par exemple. D’autres complètent l’offre de stationnement vélos au pied des commerces.

5 bornes d’apport volontaire enterrées rue d’Haigerloch

Afin de moderniser des points de collecte de déchets ménagers devenus vétustes, la commune réalise, depuis plusieurs années, des travaux d’aménagement de containers enterrés ou semi-enterrés. Des travaux de préparation pour l’installation de 5 containers enterrés ont débuté mi-juin sur la Place d’Haigerloch. Pour la réalisation des fouilles, un dévoiement des réseaux gaz et électrique a été nécessaire. Ce point de collecte desservira les particuliers et commerçants des 4 immeubles collectifs donnant sur la rue d’Haigerloch.

cimetiere

Une entreprise de travaux paysagers va intervenir prochainement dans les allées du cimetière afin de limiter la pousse de végétation. Depuis le 1er janvier 2017, le cimetière de Noyal-sur-Vilaine est classé « zéro phyto », ce qui veut dire qu’il est strictement interdit d’y faire usage de pesticides et de produits phytosanitaires. Les herbes non désirées doivent donc être supprimées manuellement ou par des méthodes alternatives.

Eclairage public

poursuite du programme de réfection

Le programme de réfection de l’éclairage public se poursuit. Des candélabres moins énergivores sont régulièrement installés sur la commune. Ainsi mi-juillet, de nouveaux candélabres ont été posés rue Hector Berlioz.

Assainissement et eaux pluviales

Deux bassin d’eaux pluviales aux basses forges

Les travaux d’aménagement de deux bassins de récolte des eaux pluviales situés aux Basses Forges et à proximité de la rue des Chênes ont démarré mi-juillet. Le premier bassin à ciel ouvert se situe à droite de l’entrée du lotissement Ker Julia, l’autre, enterré, se situe près de la plateforme de jeux située à proximité de la rue des Chênes. Ces travaux s’inscrivent dans le schéma directeur des eaux pluviales défini en 2011. Rappelons qu’un bassin de rétention des eaux pluviales est une zone de stockage destiné à récupérer les eaux de pluie issues de surfaces non-absorbantes créées pour l’urbanisation. Ces surfaces modifiant l’équilibre hydraulique naturel, il est nécessaire
de mettre en place une zone tampon qui permettra de gérer les fluctuations dans l’apport des eaux de pluie afin de les restituer d’une manière homogène dans le milieu naturel. La commune engage progressivement ces travaux en priorisant les secteurs les plus impactés par les risques. Les travaux seront réalisés par la Société SOTRAV, basée à Fougères. Des plantations seront réalisées à l’automne pour intégrer l’équipement.

étude diagnostique du système d’assainissement

La commune de Noyal-sur-Vilaine a mandaté la Société NTE, basée à La Chapelle des Fougeretz, pour réaliser une étude diagnostique du système d’assainissement sur la commune. Dans le cadre de cette étude, des tests à la fumée vont être réalisés sur le réseau d’assainissement (fin septembre ou début octobre). Ces tests ont pour objectif de détecter les intrusions d’eau parasite de pluie dans le réseau d’assainissement. Ces dernières perturbent le fonctionnement de la station d’épuration en provoquant une augmentation du débit à traiter ainsi qu’une dilution de la pollution. Le mode opératoire utilisé est le suivant : le fumigène (paraffine alimentaire) est injecté dans le réseau d’eaux usées par un regard de visite. La fumée se propage dans toutes les canalisations mais aussi par tous les interstices disponibles. Dans le cas d’une erreur de raccordement, la fumée blanche s’évacuera au niveau des chéneaux et/ou des grilles raccordés au réseau d’eau usée. Si de la fumée parvenait jusqu’à l’intérieur de votre habitation, une simple aération de la pièce suffit à la dissiper. Cette fumée est totalement inoffensive. Les pompiers sont également prévenus.

Enregistrer