Les grandes sections ont découvert le restaurant scolaire

Premier repas au restaurant scolaire pour les élèves en classe de Grande Section. Le passage en CP se prépare...

Enfance et Jeunesse

Publié le jeudi 31 mai 2018

Le jeudi 31 mai, les enfants des écoles l’Optimist et Saint-Augustin, actuellement en classe de grande section, étaient invités à déjeuner pour la première fois au restaurant scolaire de Noyal-sur-Vilaine.

A l’approche de la fin de l’année scolaire et du cycle maternelle, ce moment est l’occasion pour ces « petits devenus plus grands », de découvrir les locaux, son fonctionnement, ainsi que les règles à respecter. « Les maternelles sont habitués à déjeuner au sein même de leurs écoles respectives dans le cadre des mini-cantines », explique Hervé Tostivint, responsable du pôle restauration. « En effet, le système de portage mis en place au sein de nos services permet aux enfants les plus jeunes de manger directement au sein des établissements en garantissant la qualité du restaurant scolaire central. »

> Au menu ce midi : salade Marco Polo, steak de veau, purée de chou-fleur, Babybel, fruits et entremets.

40 enfants de l’école l’Optimist et 32 de l’école de Saint-Augustin ont ainsi été accueillis. De quoi rassurer les enfants et les mettre en confiance à l’approche de la rentrée en CP ! Une rentrée d’autant plus importante et synonyme de changements pour les enfants de l’école publique, qu’ils poursuivront leur scolarité à l’école primaire la Caravelle. Pendant ce repas, les « grands » ont été invités à participer en montrant l’exemple aux plus jeunes.

Placement dans la salle de la cantine, révision du règlement, demande immédiate de quantité dans les assiettes par les agents du service, manière de débarrasser assiettes et couverts…: micro en main, Hervé Tostivint a livré un certain nombre de consignes aux enfants en les faisant participer et s’amuser. Tout ce petit monde est reparti rassuré et déjà grandi de cette expérience… Et ce après la minute de silence quotidienne. « Cela participe à calmer les enfants avant le retour dans les écoles », précise Hervé.